Général

Synapses passionnantes et inhibitrices


Les synapses ont différentes fonctions:

En ce qui concerne la transmission des impulsions électriques dans les neurones, on différencie essentiellement deux types de synapses différents. Ceux qui transmettent une impulsion et ceux qui sont responsables de l'arrestation.

Potentiel postsynaptique excitateur (EPSP)

Le potentiel postsynaptique excitateur décrit le changement électriquement positif du potentiel membranaire responsable du déclenchement du potentiel d'action. Excitatif signifie "excitant".
Une fois que les neurotransmetteurs se sont liés aux récepteurs de la membrane postsynaptique, ils ouvrent les canaux ioniques sodium et permettent à Na + d'entrer dans la cellule. En conséquence, la dépolarisation de la membrane des dendrites qui s'ensuivent se produit. La dendrite transmet l'excitation à travers le soma à la butte axonale. Là, l'EPSP entrant s'additionne. L'excitation sous la forme d'un potentiel d'action supplémentaire n'est transmise que si la valeur seuil (environ -50 mV) est dépassée.
La probabilité qu'un potentiel d'action soit déclenché est plus élevée si:
1. Plusieurs EPSP consécutifs arrivent à la colline axonale (sommation) et
2. La dépolarisation dure plus longtemps. Plus les neurotransmetteurs sont libérés et se lient aux récepteurs, plus les canaux Na + sont ouverts.

Potentiel postsynaptique inhibiteur (IPSP)

Mais il existe également des synapses qui inhibent l'excitation. Comme avec l'EPSP, les émetteurs se connectent aux récepteurs, mais fournissent une ouverture pour les canaux potassique et chlorure. Les canaux potassiques ne sont passables de l'intérieur vers l'extérieur que pour les ions potassium, de sorte que K+ diffusé vers l'extérieur. Épisode: l'intérieur de la cellule devient plus négatif. De plus, les canaux chlorures sont ouverts et de l'extérieur sont chargés négativement Cl chargé- Des ions dans la cellule. Les deux facteurs assurent une hyperpolarisation de la membrane postsynaptique. La tension est alors même en dessous du potentiel de repos réel et arrête ainsi l'excitation.
Qu'une synapse se propage ou amplifie (EPSP) ou inhibe (IPSP) n'est pas due aux molécules de l'émetteur, mais aux synapses elles-mêmes. Il n'y a que des synapses renforçantes ou inhibitrices, mais jamais une synapse qui pourrait faire les deux.